Les Emmurés

Les Emmurés

"Tu es pierre et sur cette pierre je bâtirai mon œuvre".

Peut-être cette phrase a-t'elle guidé Yves Caillaud dans sa démarche, dont le point d’orgue est sa série les "Emmurés". 
De son père architecte, il a hérité d’un ADN composé de plans, de maquettes, de photos de monuments historiques. Très tôt, il s’intéresse à la minéralogie, la géologie, collectionne des cailloux, des fossiles et des fragments archéologiques. 
Au fil des années, la curiosité laisse place à la passion. Pour Yves Caillaud, la géologie détermine toute forme de vie, les sols conditionnant le type de végétation, notre alimentation et, in fine , notre organisation sociale et notre environnement esthétique.  « Pour moi la pierre n’est pas une matière inerte » souligne l’artiste qui a toujours eu ce  « désir  de pierre ».

En parallèle de sa série "Ecumes de Marbre", il passe à la troisième dimension avec sa série "Les Emmurés", des collages de boîtes juxtaposées dans lesquelles il enchasse taches d'encre, photos personnelles et des figurines habituellement utilisées par les architectes. Il ouvre ainsi une brêche dans l'anonymat et l'enfermement de l'homme, encastré dans de grands ensembles composites, barres de murs déshumanisées, un peu comme dans Metropolis, le film de Fritz Lang. Patiemment, méticuleusement, Yves caillaud assemble chaque composition des Emmurés, boîte après boîte, comme un maçon construit son mur.

Brigitte Camus
 

VOUS POUVEZ CLIQUER SUR LES VISUELS POUR LES AGRANDIR